”Les propriétaires-fondateurs du Domaine de Grangeneuve, Odette et Henri Bour, ont été les pionniers de l’AOC. Ce domaine, qui en est à sa 3è génération, est situé tout au nord de la vallée du Rhône méridional.

 Ce domaine de 68 hectares représente donc la transition entre le nord et le sud de la vallée du Rhône, où l’on cultive avec succès les cépages du nord (Syrah, Viognier, Marsanne et Roussanne) qui, grâce aux terroirs de ce domaine où les Romains plantaient déjà la vigne, donnent des vins élégants, raffinés, souples et expressifs.

Les vins de cette région arboraient jadis l’appellation Côteaux du Tricastin; or, les Français connaissant bien l’existence de la centrale nucléaire du Tricastin, celle-ci apportait une connotation négative aux vins. On permit donc en juin 2010 de changer cette dernière pour
Grigan-les-Adhémar.


L’AOC Grignan-Les-Adhémar produit environ 70% de rouges, 20% de rosé et 10% de blancs.
La maison élabore 9 cuvées de vins tranquilles dans les trois couleurs. De ce nombre, trois vins sont référencés au Québec, mais deux sont présentement épuisés. 

Le vin blanc mentionné en titre est le second arrivage pour cette cuvée, le premier était du millésime 2016.

Les raisins proviennent de vignes qui ne fournissent qu’un faible rendement de 45 hectolitres à l’hectare qui poussent sur des sols argilo-calcaires d’anciennes terrasses du Rhône. Il est composé de cépages que l’on retrouve plutôt habituellement dans la partie septentrionale du Rhône.

Il a été vinifié en cuve inox thermorégulée sans chaptalisation, puis élevé durant 3 semaines sur lies avec bâtonnages fréquents. Avant la commercialisation, on a effectué un affinage de 12 mois en bouteille.

Inventaire: Au 22 août 2020, dans 48 succursales du Québec.

(Vin de spécialité disponible pour un temps limité!)

 

Notes de dégustation: 

 Un vin original et suave dont les saveurs sucrées proviennent de ses raisins mûrs et non de sucre résiduel; son prix a même diminué de 0,40$ depuis l’an dernier. 

Voici un vin blanc, charmeur et voluptueux qui se présente sous une belle teinte jaune doré très claire et brillante; il émane du verre de gourmands arômes floraux, de fruits mûrs (pêche, abricot), avec un soupçon de miel, de citron et d’amande; malgré qu’il soit bien en
chair et son acidité de moyenne intensité, il ne manque ni de fraîcheur et encore moins de complexité; une petite amertume de fruits à noyaux en finale vient équilibrer le tout; Les chasseurs d’aubaines de vins blancs gastronomiques feraient bien de se dépêcher pendant
qu’il reste des bouteilles.

Il conviendra parfaitement aux poissons à chair grasse (saumon, thon), aux crustacés (homard, langoustines), aux fruits de mer (St-Jacques), ainsi qu’aux viandes blanches sauce à la crème.

-Yves Mailloux, CDGV. 21 août 2020