« Ce domaine a vu le jour en 1970 grâce aux bons soins de Jean-Pierre Lafond. Celui-ci étant grand amateur de chevaux, il choisit le nom d’un célèbre trotteur de l’époque, Roquepine, et le modifie en Roc-Épine. 

Son fils Pascal vint l’y rejoindre en 1978. En 2009, on débute la conversion en mode agrobiologique et la certification est obtenue en 2012.  C’est également en cette année que le fils de Pascal, Jean-Baptiste, se joint à l’entreprise familiale. 

On y élabore 7 cuvées, soit 1 vin blanc, deux vins rosés et 4 vins rouges. Ceux-ci sont répartis en 4 appellations (Tavel, Lirac, Côtes-du-Rhône et Châteauneuf-du-Pape). 

Notes de dégustation:

Issu d’un climat ensoleillé, ce vin propose une facture ample et généreuse. 

Affichant une couleur profonde rubis prononcé dotée de quelques reflets violacés, ce vin embaume l’air avec ses arômes riches et capiteux de framboise et de myrtille, de cuir, parsemés de fines herbes et de poivre blanc; la bouche dévoile de belles saveurs de fruits mûrs, mais excès ni lourdeur; équilibre et fraîcheur sont au rendez-vous et le tout se termine sur une belle sève réglissée; on peut en fait le comparer au style de certains vins d’appellation Châteauneuf-du-Pape, mais bien évidemment en plus léger. 

Une autre belle réussite pour ce vin avec ce nouveau millésime. 

La souplesse des tanins de ce vin vous permettra au besoin d’en profiter dès maintenant; bœuf, gibier, canard, agneau devraient faire bon ménage avec celui-ci; servir légèrement rafraîchi. 

 -Yves Mailloux, CDGV.  26 juin 2021