Ce qui envoûte déjà, c’est cette robe vermillon profonde qui, sous la densité du pigment, laisse émerger doucement des arômes tout aussi riches et substantiels de fruit mûr. Discret mais puissant, large et hautement texturé, avec ce charnu qui ne manque ni d’éclat ni de structure, bref, un rouge de haute sève destiné à une solide tablée. (5+) © Explication des cotes

Le bio
★★★ 1/2
Lirac « Roc-Épine » 2019, Domaine Lafond, Rhône, France
(23,80 $ – 13287979)

Jean Aubry, Le Devoir. 25 juin 2021