Bacchus Juin 2020
Bacchus Juin 2020

L’AOC Beaujolais Supérieur est issue de l’AOC Beaujolais. Les vins peuvent revendiquer cette appellation seulement s’ils titrent au minimum 11 % alc. (alors que c’est 10 % alc. pour l’AOC Beaujolais). Il n’y a pas de territoire défini pour le Beaujolais Supérieur.

Ce vin provient de vignes dont l’âge moyen est de 50 ans et plus. Ces dernières ont une forte densité de plantation ce qui est fort qualitatif avec des rendements relativement faibles. Les sols sont limono-sableux-argileux. Les vendanges sont manuelles et la vinification est effectuée avec des grappes entières sans aucune chaptalisation.

La période de macération est considérée comme de longue durée ce qui implique que la pleine maturité alcoolique doit être atteinte avec le raisin. La période de vinification est de 5 semaines.

Le vin est élevé en foudre de chêne de 5000 litres pendant 3 ans avant la mise en bouteille afin de permettre la micro-oxygénation du vin.

Le vignoble est dirigé selon les préceptes de Terra Vitis

Notes de dégustation


Ce vin se révèle sur des notes intenses et d’une belle profondeur de griottes, de fraises, de notes balsamiques, d’épices douces avec un soupçon de notes de noix. C’est un 2013 et j’ai senti quelques notes d’évolution.

En bouche la texture est veloutée, l’acidité assez présente et les tannins sont équilibrés et tissés bien serré avec une légère astringence (grippy tannins). On y retrouve des flaveurs de notes balsamiques avec des notes de noyaux de cerises, d’épices, de poivre. Le vin demeure tout en jeunesse et ne présente que très peu de notes d’évolution. Sa finale est d’une longueur surprenante. C’est un très beau vin qui a une personnalité bien à lui. Je ne crois pas que j’aurais pu identifier ce vin comme un Beaujolais dans une dégustation à l’aveugle. C’est réellement un vin de bouffe qui possède beaucoup de complexité.

Vous ferez de beaux accords avec des charcuteries, des grillades et des viandes blanches et rouges.

C’est un très beau vin qui a une personnalité bien à lui. Je ne crois pas que j’aurais pu identifier ce vin comme un Beaujolais dans une dégustation à l’aveugle. C’est réellement un vin de bouffe qui possède beaucoup de complexité.

Vous ferez de beaux accords avec des charcuteries, des grillades et des viandes blanches et rouges.

-Claude Lalonde, Vinformateur. 11 juillet 2021